MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 13. Communiqués > Assassinat de Sarah Halimi : enfin une mise en examen mais toujours autant (...)

Assassinat de Sarah Halimi : enfin une mise en examen mais toujours autant de questions !

jeudi 13 juillet 2017, par MPCT

L’homme qui a massacré dans la nuit du 3 au 4 avril sa voisine, une sexagénaire juive orthodoxe, connue comme telle, a enfin été mis en examen, plus de trois mois après les faits, pour homicide volontaire et séquestration.

Le choix du parquet de ne retenir ni le mobile antisémite ni le caractère terroriste ajoute au trouble suscité par le traitement de cette sinistre affaire.

- Comment ne pas se demander dans quelle mesure l’absence de mobilisation des médias, des associations, antiracistes et de défense des droits humains, a joué en défaveur de la victime et de sa famille ?

Une femme avait été tirée de son lit, torturée et défenestrée en plein Paris ! Cela méritait une couverture médiatique.

Pourquoi le silence a-t-il prévalu , jusqu’à ce qu’il soit rompu par l’appel de 17 intellectuels dont Elisabeth Badinter, Michel Onfray, Georges Bensoussan et Alain Finkielkraut ?

Est-ce parce ce qu’il ne fallait pas en pleine campagne électorale risquer de faire le jeu du Front National : l’assassin , musulman et qui avait crié "Allah Akbar", n’avait pas "le bon profil" d’un extrémiste suprématiste blanc nostalgique de Pétain ?

Sarah Halimi n’a-t-elle pas été en quelque sorte sacrifiée sur l’autel du "vivre ensemble" ?

- Si la police n’est pas intervenue pendant le long calvaire de Sarah Halimi, n’est-ce pas parce que, supputant un danger djihadiste, elle attendait la venue d’une équipe spécialisée ?

Une fois l’irréparable commis, il n’était pas cohérent d’écarter le mobile terroriste islamiste.

L’assassin a été aussitôt interné en psychiatrie. Il avait un lourd passé délinquant. En revanche une maladie mentale ne semble pas avoir été diagnostiquée auparavant.

On ne peut de toutes façons pas occulter la responsabilité idéologique de l’apologie du terrorisme islamiste et des appels à tuer des Juifs dans les passages à l’acte criminels d’individus, malades ou pas.

Aucun déni ne saurait servir la société.

Exiger vérité et justice pour Sarah Halimi est plus légitime que jamais.

Huguette Chomski Magnis

Secrétaire générale du MPCT

En médaillon et ci-dessous : Tableau "Pour Sarah" de l’artiste Brakha

Portfolio

Pour Sarah
Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0