MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > Iran : sauver deux nouvelles victimes du délit de blasphème (...)

Iran : sauver deux nouvelles victimes du délit de blasphème !

mardi 4 avril 2017, par MPCT

On ne badine pas avec la corde en République Islamique d’Iran : 182 pendaisons ont déjà été répertoriées depuis le début de 2017 !

Des exilés iraniens attirent à présent notre attention sur le cas de deux personnes, innocentes de tout délit au regard du droit international mais condamnées à mort pour leurs idées, qui risquent d’être exécutées, Sina Dehghan et Marjan Davari.

- La Cour suprême iranienne a confirmé la condamnation à mort de Sina Dehghan.

Agé de 21 ans, il a été arrêté par les terribles Pasdarans en octobre 2015 et déclaré coupable d’« insulte envers le Prophète Mahomet » pour des écrits sur Internet. Les regrets qu’il a exprimés n’y ont rien changé, il est voué à la mort.

- Marjan Davari, arrêtée en septembre 2015, a été condamnée à mort pour adultère, collusion contre le régime et appartenance à la secte religieuse Eckankar.

Agée de 50 ans, elle est traductrice et chercheuse, spécialisée en métaphysique et spiritualité.

Ces deux condamnations à la peine capitale ont été prononcées dans le cadre de simulacres de procès où la défense des accusés n’a pas la moindre place.

Rappel : l’article 262 du code pénal islamique stipule que ceux qui insulteront Mahomet ou Allah seront exécutés. (1)

Pour sauver Sina Dehghan et Marjan Davari, sortons les de l’anonymat !

Merci de relayer ces informations sans tarder.

HCM

(1) L’article 263 le modère cependant : il prévoit de commuer la peine de mort en 74 coups de fouet dans le cas où le défendeur admet que son insulte n’était qu’une réaction de colère.

Portfolio

Marjan Davari
Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0