MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > Nigeria : Boko Haram continue à semer la mort et la terreur

Nigeria : Boko Haram continue à semer la mort et la terreur

samedi 7 juin 2014, par MPCT

Elles sont passablement retombées dans l’oubli, les lycéennes nigérianes kidnappées par les islamistes armés de Boko Haram …

L’oubli des exactions commises dans le pays le plus peuplé d’Afrique par ces « loups » pas du tout solitaires, est d’ailleurs la règle.

50 jours de captivité pour ces malheureuses jeunes filles, rappelle pourtant Gordon Brown dans un article publié tout récemment par le Huffington post !

http://www.huffingtonpost.com/gordon-brown/50-days-in-captivity_b_5446081.html

L’ancien premier ministre du Royaume-Uni, envoyé spécial de l’ONU pour l’éducation, souhaite mettre en place une vraie protection des écolières et écoliers nigérians, à la hauteur de la menace terroriste.

Il répond ainsi à une volonté populaire manifeste de résistance au diktat islamiste.

Ainsi, les examens de fin d’année ont, malgré tout, commencé.

Des jeunes filles de Chibock qui ont échappé aux preneurs d’otages de de Boko Haram ont pu aller passer leurs examens dans une autre ville.

C’est une joie pour elles mais un crève-coeur pour les parents des plus de 200 lycéennes toujours otages, sans doute à présent transférées hors du Nigeria.

La mobilisation autour de l’enlèvement des lycéennes a conduit l’Union Européenne à inscrire Boko Haram sur la liste des organisations terroristes mais ses crimes au quotidien restent largement ignorés.

Libération a eu le mérite de publier le 6 juin un article qui donne une idée de l’enfer dans lequel est plongée la population, tout particulièrement chrétienne, du nord est du Nigeria.

http://www.liberation.fr/monde/2014/06/06/boko-haram-dechaine-des-violences-au-nigeria_1034942

Des centaines de morts pas même enterrés, une église incendiée et plusieurs villages rasés le 3 juin, une foule qui tombe sous les rafales de balles le lendemain, la famine qui s’installe :

les crimes contre l’humanité se succèdent à une cadence effroyable, posant la question de la mise en oeuvre par l’ONU de sa "responsabilité de protéger".

250 000 personnes ont dû fuir leurs foyers depuis un an et près de 800 personnes sont déplacées tous les jours ;

Merci de relayer ces informations et de continuer à diffuser, signer, faire signer notre appel du 17 avril adressé à l’Onu, l’Unesco et l’Unicef.

https://www.change.org/fr/pétitions/un-unicef-and-unesco-nigeria-enlèvement-massif-de-lycéennes

HCM

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0