MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > Justice : réflexions sur la condamnation des auteurs de l’attentat du (...)

Justice : réflexions sur la condamnation des auteurs de l’attentat du City of Poros

vendredi 2 mars 2012, par MPCT

Adnan Sojod, porteur d’un passeport libanais, né en 1967, Abdul Hamid Amoud, également libanais, né en 1951 et Samir Mohamed Ahmed Khaidir, né en 1951 à Naplouse, (en Cisjordanie, alors annexée par la Jordanie, aujourd’hui sous administration de l’Autorité Palestinienne) ont tous trois été condamnés en absence à 30 ans de réclusion pour homicide volontaire et complicité.

La cour d’assises a jugé que « les faits ont été commis avec une entreprise terroriste, en l’occurrence le Fatah-Conseil révolutionnaire, groupe Abou Nidal ».

Khaidir, haut responsable du Fatah-C R, groupe palestinien dissident du Fatah de Yasser Arafat, est considéré comme le cerveau de l’attaque.

Sojod a été identifié comme le tireur du City of Poros par une trentaine de témoins.

Mais on ignore où se trouvent aujourd’hui les trois condamnés et même s’ils sont toujours en vie.

Trois jeunes Français figuraient parmi les 9 victimes de l’attentat : Laurent Vigneron, Annie Audejean et Isabelle Bismuth.

Il y eut aussi une majorité de Français parmi les dizaines de touristes blessés.

Le Berry Républicain publie les témoignages de rescapés. (1)

Aucun procès en fut jamais organisé avant celui-ci, qui s’est tenu près de 24 ans après les faits !

Le plus intolérable pour les familles des jeunes gens tués fut l’attitude des autorités grecques qui accusèrent Laurent Vigneron et Isabelle Bismuth d’avoir été auteur et complice de l’attentat !

Plus facile d’accuser des victimes françaises que des terroristes palestiniens …

Et aujourd’hui ?

On trouve d’étranges titres comme celui-ci sur le Monde.fr :

"City-of-Poros" : condamnation de trois membres à 30 ans de réclusion

Membres ? Mais de quoi ?

Certains mots comme celui de « terroristes » embarrassent.

L’association des deux mots "terroristes" et "palestiniens" embarrasse encore plus.

La preuve, cet autre titre sur le site de France Info :

City of Poros : trois combattants palestiniens condamnés à 30 ans de réclusion

« Combattants » ? Combattants héroïques peut-être ?

Mais quel combat Sojod mena-t-il donc sur le City of Poros ?

Il passa la journée avec les touristes sur le bateau et pendant les escales, bavarda avec deux jeunes femmes, joua aux cartes avec l’une d’elles, la malheureuse Isabelle Bismuth, 21 ans, pour finalement se mettre à tirer sur elle et sur les autres touristes sans défense.

« Terroristes » conviendrait vraiment mieux.

D’urgence, un peu moins d’idéologie et un peu plus de rigueur dans les termes !

La recherche de la justice passe aussi par là.

HCM

(1) http://www.leberry.fr/cher/actualite/2012/03/01/city-of-poros-les-rescapes-racontent-l-attentat-1104264.html

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0