MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > TSL : Ô surprise, Nasrallah défend les suspects

TSL : Ô surprise, Nasrallah défend les suspects

samedi 2 juillet 2011, par MPCT

Que le Chef du Hezbollah défende les quatre hommes inculpés par le Tribunal Spécial pour le Liban (TSL) pour l’assassinat de l’ex-premier ministre libanais Rafic Hariri (1), est tout sauf une surprise.

N’avait-il pas aimablement prévenu en novembre dernier :

"Ceux qui pensent que nous allons permettre l’arrestation d’un seul de nos djihadistes se trompent. Nous couperons la main qui se tendra vers un seul d’entre eux" ?

Nasrallah est indigné, très indigné.

Il présente les quatre accusés, Moustapha Badreddine, Salim Ayyash, Assad Sabra et Hussein Anaissi , comme des "frères" avec une "histoire honorable".

Frères sans doute et c’est bien là le problème.

Le principal suspect, Moustapha Badreddine, 50 ans, est le cousin et beau-frère d’Imad Moughniyé, cadre du Hezbollah, assassiné à Damas en 2008, qu’il aurait remplacé depuis.

Le refus de placer le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes a constitué une faute majeure des diplomaties française, européenne et onusienne, faute lourde de conséquences pour le Liban et au plan international pour le développement du terrorisme.

La question se pose pour les Libanais et pour le monde :

le puissant arsenal militaire de Hezbollah et la puissance dissuasive de son chantage terroriste vont-ils continuer à lui assurer l’impunité ?

S’il existe un espoir de voir la justice triompher, c’est de Syrie qu’il vient :

Bachar al-Assad, protecteur du Hezbollah, n’est pas parvenu à mater la révolte populaire syrienne qui résiste depuis plus de trois mois à sa répression sanglante.

HCM

(1) L’attentat contre le convoi du Premier Ministre Rafic Hariri avait fait 25 morts et une centaine de blessés le 14 février 2005 à Beyrouth.

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0