MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > A propos du "cessez le feu permanent " annoncé par l’ETA

A propos du "cessez le feu permanent " annoncé par l’ETA

jeudi 13 janvier 2011, par MPCT

TRADUCTION FRANÇAISE DU COMMUNIQUÉ DE COVITE (Collectif des Victimes du Terrorisme en Pays Basque )

PUBLIÉ LE 10/01/2011

Après le communiqué dans lequel ETA dit vouloir une « solution juste et démocratique du conflit politique séculaire », sous-entendu entre l’Espagne, la France et le Pays Basque, COVITE, Collectif des Victimes du Terrorisme en Pays Basque fait part des considérations suivantes :

. L’unique conflit existant au Pays Basque est celui généré par une bande –ETA- qui extorque, séquestre et assassine. Depuis des décades la société basque est régie par des principes démocratiques, jouissant d’un régime autonome établi dans un cadre légal soutenu par les pouvoirs publics et approuvé par les citoyens, ETA et ses alliés étant les seuls responsables de la faillite dont souffre notre terre.

. La solution juste que nous attendons, après les innombrables attentats commis par la bande, ne peut être que sa dissolution, l’abandon des armes et la mise à la disposition de la justice de ses membres. Les presque mille morts, un plus grand nombre de blessés et une diaspora de près de 200.000 personnes ne méritent pas d’autre final que celui-là.

. Une fois de plus ETA essaye de nous tromper. Il prétend faire un communiqué de cessez-le feu pour arriver à un processus démocratique où la société basque aurait la parole, mais en réalité son unique prétention est d’imposer ses conditions : autodétermination et indépendance , nous menaçant de ne pas céder dans son effort et sa lutte pour impulser et maintenir jusqu’au bout les dites conditions. ETA se moque de la société basque, du moins d’une grande partie de celle-ci, celle qui a été torturée et massacrée pendant plus de quarante ans, seules comptent leurs idées dépassées, périmées et dictatoriales, n’épargnant aucun effort pour arriver à leurs fins.

Pour tout cela, devant l’absence dans le communiqué des conditions élémentaires qui pourraient mener à la conclusion que ETA met fin à son existence, nous exigeons du gouvernement qu’il poursuive la lutte contre le terrorisme, de manière permanente, générale et vérifiable jusqu’à sa totale disparition.

Serge Lonca, représentant du MPCT à Hendaye

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0