MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > 12 ans après l’attentat de Buenos Aires,des argentins réclament (...)

12 ans après l’attentat de Buenos Aires,des argentins réclament justice pour les victimes... "Todos somos AMIA !"

jeudi 20 juillet 2006

Ne jamais oublier ...

C’était il y a 12 ans , le 18 juillet 1994 .....

Une explosion monstre atteint le centre AMIA (Asociación Mutual Israelita Argentina) à Buenos Aires. 85 morts .230 blessés. L’attentat le plus meurtrier jamais commis en Argentine . Et probablement partout en Amérique latine. Ces personnes ont été visées simplement parce qu’elles appartenaient à une religion et à un groupe spécifique, visées simplement parce qu’elles étaient juives...Visées simplement parce qu’elles étaient des civils innocents ...

L’enquête piétine ...

L’enquête commence . La justice argentine s’oriente dès le début de l’enquête vers la filière iranienne . Les pistes se précisent et se dirigent vers le Hizballah. Puis se détournent et prennent des chemins sinueux .L’enquête piétine comme bon nombre de procès qui impliquent les services secrets de l’Iran. Certaines pistes ont mené à l’ambassade iranienne, à des fonctionnaires de police, et la filière remonte ainsi jusqu’à Carlos Menem président argentin de l’époque (de 89 à 99).Celui-ci intervient alors publiquement pour affirmer, la main sur le coeur, que le terrorisme iranien n’est pour rien dans l’effroyable boucherie du centre AMIA .....

Ne pas se fâcher avec le Hizballah ...

Mais comment abordait-on à l’époque la question du Hizballah ? En France , le premier ministre Lionel Jospin se fait gronder par le Président Jacques Chirac pour avoir dit que le Hizballah est une organisation terroriste . La presse parle même de "déclarations insensées" de la part de L.Jospin .(mars 2000) Ecoutons ce qu’en disait Edward Walker , ancien ambassadeur Us en Israel et en Egypte  :"Le président Bush a déclaré que nous ne regarderions pas en arrière, que nous continuerions de regarder vers l’avenir. Si à l’avenir le Hizballah se définit comme un mouvement politique , nous n’aurons rien à redire." (nov. 2001)

Sur la piste des banques suisses ...

Juillet 2002 : à la suite d’un article du New York Times , des soupçons de corruption sont alors portés sur Menem .Il est vrai qu’il n’était plus à une affaire près . Mais Menem dément avoir touché 10 millions de dollars de l’Iran pour que la responsabilité de Téhéran ne soit pas établie. Le quotidien américain citait les déclarations d’un ex-agent de haut rang des services de renseignement iranien affirmant que M. Menem avait été soudoyé sous la présidence d’Ali Akbar Hachémi Rafsandjani (1989-1997). Et du coup , on se retrouve à Lausanne,puis à Genève, sur la piste d’une banque suisse par où seraient passées les transactions financières du terrorisme iranien de 1984 à 1994 . Les juges suisses interrogent beaucoup de suspects iraniens .Le temps passe ...

Septembre 2004 : tous les suspects sont déclarés non coupables !.

Août 2005 : le juge argentin Juan José Galeano en charge de l’affaire en est dessaisi et muté dans un autre service en raison d’ « irrégularités » .Le quotidien local Clarín dévoile que des lourdes charges pèsent contre lui .

Et maintenant ?

Il semble que dans différents pays, on commence à ouvrir des dossiers sur les attentats.... Parce que les victimes et les familles de victimes réclament justice ... Ecoutons Monsieur Boro :"Ces vies brisées par le terrorisme ont des noms, les coupables également. Les promoteurs du terrorisme ont aussi des noms ...ils ont des adresses et ils bénéficient d’appuis financiers et de l’appui de l’État. Alors que nous nous souvenons de cette tragédie, il est primordial de réaffirmer que ces promoteurs du terrorisme et ces coupables doivent être retrouvés, ils doivent être poursuivis. »

Les autorités argentines affirment que "le dossier sera traité avec fermeté" .

Un homme demande soudain au groupe de se taire

"Un petit groupe de personnes affiliées à l’association Memoria Activa, âgées pour la plupart, se masse tous les lundis matin sur le trottoir faisant face au Ministère de la Justice, à Buenos Aires. Elles discutent, à grand renfort de tapes dans le dos, et se connaissent visiblement depuis des années. "J’ai la chance de n’avoir perdu aucun proche, mais je serai ici tous les lundis matin jusqu’à ma mort. » déclare Abraham Cymerman, chimiste à la retraite . Il est 9 h 53, Plaza Lavalle. . Un homme demande soudain au groupe de se taire. Quelques instants plus tard retentit la plainte du Shofar. Les visages affichent leur sérieux, leur douleur aussi.."

Ne jamais oublier ...

"Todos somos AMIA".

Olivia Lavie © mpctasso.org

(avec les sources de amia.org, cclj.be , cjc.ca , courrier international, iran-resist.org, le monde et memri ; récit et témoignage du groupe Memoria Activa par Ann-Eve Fillenbaum pour cclj.be)

Les noms de toutes les personnes assasinées dans l’attentat de Buenos Aires , le 18 juillet 1994 :

Alguea De Rodríguez Silvana

Antúnez Jorge

Arazi Moisés Gabriel

Avedaño Bobadilla Carlos

Averbuch Yanina

Band Naum

Barreiro Sebastián

Barriga David

Basiglio Hugo Norberto

Behar De Jurín Rebeca Violeta

Belgorosky Dora

Bermúdez Favio Enrique

Boland Romina Ambar Luján

Brikman Emiliano Gaston

Buttini Gabriel

Casabé Viviana Adela

Czyzewski Paola Sara

Chemauel Jacobo

Degtiar Cristian Adrián

De Pirro Diego

Díaz Ramón Nolberto

Dubin Norberto Ariel

Dyjament Faiwel

Feldman De Goldfeder Monica

Fernández Alberto

Figueroa Martín

Finkelchtein Ingrid

Gutman De Finkelchtein Leonor

Furman Fabián Marcelo

Galarraga Guillermo Benigno

García Tenorio Erwin

Ginsberg José Enrique (Kuky)

Goldenberg Cynthia Verónica

Guterman Andrea Judith

Hersalis Silvia Leonor

Hilú Carlos

Jakubiec De Lewczuk Emilia

Jaworski María Luisa

Josch Analía Verónica

Josch Carla Andrea

Kastika Elena Sofía

Klin Esther

Knorpel León Gregorio

Kozuk De Losz Berta

Kupchik Luis Fernando

Lew Agustín Diego

Lourdes Jesús María

Malamud Andrés Gustavo

Melman Gregorio (Héshele)

Mercovich Ileana

Mirochnik Naón Bernardo (Buby)

Nudel Mónica

Palti Elías Alberto

Parsons Germán

Perelmuter Rosa

Pérez Fernando Roberto

Plaksin Abraham Jaime

Portnoy Silvia Inés

Ramírez Olegario

Reisfeld Noemí Graciela

Roisman Félix Roberto

Said Marisa Raquel

Said Ricardo

Salazar Mendoza Rimar

Schalit Fabián

Schalit Pablo

Schiber Mauricio

Serena Néstor Américo

Strier Mirta

Szwimer Liliana Edith

Tenenbaum Naum Javier

Terranova Juan Carlos

Berelejis De Toer Emilia Graciela

Toer Mariela

Treibman Marta

Ubfal Angel Claudio

Vela Ramos Eugenio

Vela Ramos Juan

Velázquez Gustavo Daniel

Núñez De Velázquez Isabel Victoria

Villaverde Danilo

Wolinski De Kreiman Julia Judith

Worona Rita

Zárate Loayza Adhemar

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0