MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > Droits humains et terrorisme : un sursaut sur le front des ONG (...)

Droits humains et terrorisme : un sursaut sur le front des ONG ?

jeudi 25 mars 2010, par MPCT

Les grandes ONG créées pour défendre les droits humains face à l’arbitraire et à la répression ont souvent déconcerté les victimes du terrorisme en ignorant leurs droits au profit de la défense des droits des suspects d’actes de terrorisme. Cette dernière est une préoccupation parfaitement légitime, pour peu que le terrorisme ciblant les civils soit d’abord condamné comme une violation majeure des droits humains.

Alors que la protestation se développe contre l’éviction de Gita Sahgal par Amnesty International (1), il faut souligner les prises de position récentes de Human Rights Watch dont on veut espérer qu’elles marquent un nouveau sursaut.

- Le 16 mars un communiqué condamne le terrorisme d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. (2)

« AQIM devrait libérer ses otages et mettre un terme à ces attaques. Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères de la région devraient insister pour que les individus responsables soient traduits en justice. »

L’organisation a appelé les ministres des Affaires étrangères de l’Algérie, du Burkina Faso, de la Libye, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, réunis en Algérie, à dénoncer catégoriquement les attaques d’AQIM contre les civils, ainsi qu’une menace faite par AQIM dans une déclaration du 11 mars au quotidien espagnol El Pais, dans laquelle le groupe soulignait sa volonté de s’en prendre aux civils. Deux travailleurs humanitaires espagnols et deux touristes italiens sont toujours otages d’AQIM Un travailleur humanitaire français kidnappé au Niger le 25 novembre 2009 a été relâché le 23 février 2010.

- Le 19 mars Human Rights Watch a publié le communiqué « Gaza : mettre un terme à l’impunité des tirs de roquettes indiscriminés » condamnant l’attaque à la roquette qui avait tué la veille un civil en Israël. (3)

Les médias ayant ignoré les tirs de roquettes et la mort de l’ouvrier agricole thaïlandais Manee Singmueangphon, Human Rights Watch a eu le mérite de rompre le silence.

Si un groupe armé baptisé Ansar al-Sunna, a revendiqué l’attaque, Human Rights Watch dénonce la responsabilité du Hamas, maître de Gaza.

Selon Human Rightws Wach, depuis le 18 janvier 2009, fin du conflit, environ 147 roquettes, visant délibérément des civils, ont été lancées sur Israël à partir de Gaza. Elles n’avaient plus tué depuis le 29 décembre 2008. Ces tirs de roquettes visant délibérément les civils, constituent des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité. C’était vrai avant le conflit, cela l’est aujourd’hui.

- Le 24 mars, Human Rights publie son 4 ème communiqué du mois consacré à l’Iran, « Iran : nouvelles attaques coordonnées contre les groupes de défense des droits humains ». (4)

Il relève que la répression féroce s’exerce sous couvert d’accusation de collaboration avec de services secrets étrangers et des groupes terroristes, ce qui ne manque pas de sel, vu le soutien tonitruant de la République Islamique d’Iran au Hamas et au Hezbollah.

Victoria Wilson

(1) http://www.mpctasso.org/spip.php?article643

(2) http://www.hrw.org/fr/news/2010/03/16/l-organisation-al-qa-da-au-maghreb-islamique-devrait-cesser-de-prendre-les-civils-po

(3) http://www.hrw.org/en/news/2010/03/19/gaza-end-impunity-indiscriminate-rocket-attacks

(4) http://www.hrw.org/en/news/2010/03/24/iran-new-coordinated-attack-human-rights-groups

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0