MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > Actualité : Transport aérien, froid dans le dos ...

Actualité : Transport aérien, froid dans le dos ...

mercredi 30 décembre 2009, par MPCT

"Heureusement !"

peut-on lire en titre d’un commentaire posté sur le site du Figaro par un internaute qui ajoute

"ça donne froid dans le dos, cette haine aveugle de l’humanité !"

Paroles de bon sens que chacun devrait partager. Mais il se trouvera sûrement des gens pour persister dans leur déni du terrorisme.

- Le mythe, tenace, du terroriste acculé par le désespoir et l’humiliation se dégonfle une fois de plus puisque le jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab a eu une enfance privilégiée et fait des études brillantes avant de devenir djihadiste.

- Son contact avec al-Qaida pourrait avoir été un certain Anwar al-Awlaki, basé au Yémen. Celui-ci avait aussi échangé des courriels avec Nidal Malik Ha san, le tireur de la base de Fort Wood au Texas qui avait tué 13 personnes le 5 novembre dernier.

- Cinq jours après l’attentat déjoué le jour de Noël contre le vol Amsterdam Detroit, le gouvernement néerlandais déclare que l’attentat avait été préparé de manière "assez professionnelle" mais exécuté "en amateur". Tant mieux pour les passagers du vol 253 !

- On comprend que Barak Obama fustige le système de renseignement américain pour "un échec inacceptable », les défaillances étant en effet patentes.

Dans un rapport intitulé "CE QUE L’ATTENTAT MANQUE CONTRE LE VOL 253 NOUS APPREND SUR LA SECURITE AÉRIENNE ET SUR AL-QAÏDA" , Claude MONIQUET, Président de l’ESISC écrit :

"8 ans après le 11 septembre, la sécurité aérienne reste très largement virtuelle et théorique.

Des centaines de millions, si ce n’est des milliards, ont été dépensés dans la “sécurisation” des aéroports et des avions. Mais cet effort gigantesque n’a pas empêché Richard Reid (“Shoe Bomber”) de prendre un vol Paris-Miami en décembre2001, avec une charge explosive cachée dans une de ses chaussures. La tentative échoua. Mais huit ans plus tard, presque jour pour jour, la même sécurité (pourtant nettement renforcée depuis fin 2001) a été totalement incapable d’empêcher Umar Farouk Abdul Muttalab d’entrer dans un autre avion avec une autre charge explosive. Une fois encore, l’attentat a échoué. Mais penser que le “suspect” a voyagé via deux aéroports (Lagos et Schipol) et embarqué dans deux avions ne rend pas les choses plus faciles à comprendre. Une fois encore, la tragédie a été empêchée grâce à une « erreur technique » et à l’action courageuse et décisive de passagers et de membres d’équipage. Pas par la « sécurité » et les milliards qu’elle a engloutis." (1)

Carences sécuritaires graves, assurément puisque le propre père du terroriste avait alerté en vain l’ambassade des Etats-unis au Nigeria.

V.W.

(1) Rapport à télécharger sur le site de l’ESISC

http://www.esisc.org

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0