MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 05. Activités > Communiqué du Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme

Communiqué du Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme

lundi 23 novembre 2009, par MPCT

Non à l’impunité des terroristes

Le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme, membre de l’Alliance internationale Contre le Terrorisme, apporte son soutien à l’appel lancé par Arnold Roth, Président de Keren Malki, partenaire israélien de l’Alliance Internationale Contre le Terrorisme, et sa femme Frimet, révoltés par la possible libération d’Ahlam Tamimi, parmi beaucoup d’autres prisonniers palestiniens, en échange de la libération de Guilad Shalit, otage franco-israélien détenu au secret par le Hamas.

Arnold Roth est intervenu aux deux Conférences Internationales Contre le Terrorisme que nous avons organisées à Paris.

Nous savons que c’est le désir de justice qui l’anime et non le désir de vengeance.

Ahlam Tamimi a été l’organisatrice et la complice active du meurtre de masse commis le 9 août 2001 à la pizzeria Sbarro de Jérusalem, meurtre dont sa fille Malki a été une des 15 victimes, parmi 8 enfants et bébés.

Ahlam Tamimi a repéré la pizzeria comme cible, elle a conduit Al-Masri, le terroriste « suicide » qui se fit exploser, sur les lieux de l’attentat.

Jugée et condamnée à la prison à vie, elle a purgé 5 ans de sa peine.

Interviewée et filmée dans sa prison israélienne, elle a affirmé n’éprouver aucun regret.

A la journaliste Barbara Victor, elle a déclaré : « Je n’ai pas regretté la mort de tous ces enfants. Ils auraient du retourner en Pologne, en Russie ou aux Etats-Unis , les pays dont leurs parents sont venus. »

Le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme n’a pas vocation à prendre position dans les conflits qui déchirent la planète.

Solidaire de tous les otages dans le monde, il ne juge pas les tractations que des gouvernements sont amenés à conduire pour libérer leurs ressortissants.

Mais au nom des valeurs universelles des droits humains que nous défendons, nous affirmons que tous les otages doivent être libérés sans condition alors que les terroristes jugés et condamnés devraient rester emprisonnés, quelle que soit leur identité et la cause qu’ils prétendent défendre, dès lors qu’ils ont bénéficié de procès équitables et qu’ils jouissent de conditions de détention humaines.

Nous appelons tous nos partenaires, qui condamnent comme nous le recours aux attentats visant des civils, à exprimer leur refus de l’impunité pour des terroristes et à manifester leur solidarité à Frimet et Arnold Roth.

Paris, le 23 novembre 2009

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0