MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 07. Articles > La rentrée, ses tracas et, sans surprise, toujours le terrorisme (...)

La rentrée, ses tracas et, sans surprise, toujours le terrorisme islamiste

mardi 22 août 2017, par MPCT

Nul ne pouvait douter que l’été serait éclaboussé par le sang de nouvelles victimes des assassins au nom d’Allah.

Ce fut cette fois Barcelone, ses 15 morts et ses 120 blessés - dont 32 Français.

Juste avant il y eut l’attentat de Ouagadougou qui a tué encore plus de gens.

Après Barcelone, la routine meurtrière s’est poursuivie au Kenya et au Nigeria, en Finlande et en Russie, en Afghanistan et aux Philippines.

En prime en France, par deux fois, des assassins à la voiture bélier, vite catalogués "fous" ( comme le bourreau de Sarah Halimi), dont le mode opératoire ressemble à s’y méprendre au terrorisme djihadiste.

Barcelone ...

Que dire à part la solidarité avec les victimes et leurs familles, la compassion pour une immense douleur ?

Condamner... Bien sûr, tout le monde l’a fait, même les faux-jetons qui encouragent le terrorisme.

Et après ?

On a entendu l’inévitable Solidaridad con Barcelona mais comment limiter la solidarité à la Catalogne quand les victimes sont de 35 nationalités ?

Les touristes sont des cibles très prisées des islamistes. Je suis Barcelone. Mais je suis lasse d’avoir déjà été tant de villes.

L’émotion est sincère et profonde

Les hommages, les fleurs, les larmes et encore les bougies - il faudrait désormais une flamme qui ne s’éteigne jamais, comme celle du soldat inconnu, mais internationale.

Les minutes de silence .... le monde semble devenu une longue minute de silence, sans cesse recommencée pour de nouvelles victimes du terrorisme.

Et le combat ?

La résistance au terrorisme islamiste a du mal à se frayer un chemin.

"No al terrorismo" disent bien quelques uns.

"Paz" répondent les autres.

Les incantations à la paix sont pathétiques, dérisoires et singulièrement inadéquates puisque ce n’est pas la guerre qui a meurtri Barcelone mais ce terrorisme qu’on a tant de mal à accepter de nommer, celui qui CIBLE les civils pour soumettre la société à un ordre nouveau.

Dans le même temps, l’islam politique plus policé plante gentiment son décor et grignote la laïcité au quotidien.

Après Barcelone des associations musulmanes ont manifesté :

“Nous sommes musulmans, nous ne sommes pas des terroristes.”

Certes et l’on comprend la détresse exprimée par cette femme :

“Ce qui s’est passé nous fait mal et en plus les gens généralisent et se mettent à nous dévisager ou nous insulter dans les rues.”

En revanche leur message n’est pas le bon.

Ils devraient plutôt dire :

"Nous sommes musulmans et nous avons honte de tous les attentats commis par des Musulmans au nom d’Allah. Nous les condamnons de toutes nos forces. Nous demandons à tous les imams de promulguer des fatwas contre les auteurs de ces crimes. "

Alors avancerait-on vraiment vers la construction d’une digue qui puisse empêcher la vague islamiste de submerger le monde.

On en est loin.

Les chancelleries auto-censurent leurs condamnations et choisissent des partenaires qui soutiennent ou financent le terrorisme, du Qatar à l’Iran, en passant par la Turquie, les Frères Musulmans et l’Autorité Palestinienne.

On ne fera assurément pas l’économie d’un mouvement de la société civile pour débusquer et combattre les compromissions avec les apôtres du terrorisme.

Un premier geste de résistance : adhérer au MPCT, participer aux actions du Collectif Contre le Terrorisme.

Bonne rentrée à toutes et à tous.

Huguette Chomski Magnis

Secrétaire générale du MPCT

Coordinatrice du Collectif Contre le Terrorisme

P.-S.

a

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0