MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 09. Brèves > Pas au coeur de la campagne électorale : le terrorisme !

Pas au coeur de la campagne électorale : le terrorisme !

jeudi 20 avril 2017, par MPCT

Après l’arrestation de deux terroristes qui préparaient une attaque imminente,Thomas Legrand a observé mercredi dans le 7/9 de France Inter que le thème du terrorisme n’a pas été "au coeur de la campagne". C’est si vrai que seuls 2 candidats ont daigné répondre au questionnaire que nous avons adressé à tous au nom du Collectif Contre le Terrorisme !

Faut-il, comme ce chroniqueur, s’en féliciter en imaginant les surenchères auxquelles la stratégie d’évitement aura permis d’échapper ? Ou au contraire mesurer tout ce qui sépare cette étrange campagne de la réalité ?

Car la réalité du terrorisme est au coeur de nos vies, de nos peurs, elle est dans la conscience collective et dans l’inconscient.

La peur du terrorisme islamiste qui a déjà tant détruit, le refus de nommer celui-ci au nom du "padamalgame", le déni conspirationniste du terrorisme ou au contraire sa justification - deux facettes d’un même soutien moral - tout ceci est présent.

Le non-dit n’éradique pas un terrorisme qui est au service d’une idéologie totalitaire, suprématiste et impérialiste. Il ne fait qu’accentuer les clivages au sein d’une société déboussolée et favoriser les tentations racistes.

La lutte contre le terrorisme ne peut être l’affaire du seul renseignement, aussi essentiel et même vital qu’il soit. Celui-ci permet de prévenir des passages à l’acte, pas d’endiguer la vague qui déferle sur le monde, l’Europe et la France.

Le même jour, sur France Info, le représentant d’un parti qui se réclame des travailleurs déclarait en substance "le travailleur n’a pas peur du terrorisme, il a peur de perdre son emploi".

Or le travailleur qui vit dans le monde réel a peur des deux ! Il a peur de perdre son travail et peur de perdre la vie en allant au travail ou au hasard d’une sortie.

Le terrorisme islamiste, de masse ou de proximité, ne se substitue pas aux autres problèmes, il s’y surajoute, menaçant de nous désespérer.

Organiser la résistance de la société à cette menace sourde mais omniprésente est un enjeu civique essentiel.

HCM

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0