MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 05. Activités > A celles et ceux qui ont participé au concert "La musique plus forte que (...)

A celles et ceux qui ont participé au concert "La musique plus forte que la haine" : au nom de toute l’équipe du MPCT, merci pour vos félicitations

mardi 14 octobre 2014, par MPCT

"Bravo pour ce concert magnifique"

" Ce fut un régal de talents : l’invitée d’honneur nous a ravis non seulement par la splendeur de sa voix mais aussi par sa personnalité qui irradie de bienveillance et d’intelligence ."

"Oui, ce fut une soirée extraordinaire : de beauté, d’émotion, d’amitié solidaire ...".

"Je n’oublierai pas ce 13 octobre 2014".

"Encore bravo au MPCT pour cette soirée inoubliable !"

C’est aux organisateurs que reviennent, ô combien, ces félicitations : Palmyre & Co, à savoir, Malka Marcovich, Jean-Marie Dubois et l’équipe qui les entoure !

Pour notre association, c’est une vraie satisfaction que d’avoir tenu la promesse, faite voici un an à Judea Pearl, d’un grand concert en octobre 2014.

Hier soir, il ne s’agissait pas de se boucher les oreilles pour ne plus entendre le bruit et la fureur du terrorisme, encore moins d’oublier les récentes victimes de l’Etat Islamique, mais bien de faire résonner la musique plus fort que la haine.

La présence de Mariane Pearl était hautement symbolique, comme celle de victimes du terrorisme, citoyennes et citoyens engagés dans la défense de toutes les victimes, Françoise Rudetzki, Jean-Louis Normandin, Guillaume Denoix de Saint Marc et Nicole Guiraud.

Lise Haddad, Présidente du MPCT rappela :

" Le terrorisme a montré sa face hideuse et malgré son déchaînement de violence et de haine, il a rencontré une résistance invincible, « Un cœur invaincu » pour reprendre le titre du livre de Mariane Pearl. Le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme qui est à l’initiative de ce concert, organisé par Palmyre s’est toujours senti solidaire de ces journées en mémoire de Daniel Pearl.

Notre association veut lutter contre le terrorisme en agissant au plan des idées dans la société civile. Dans cette guerre menée contre les civils du monde entier, la société civile doit s’unir et résister avec ses propres ressources, par l’éducation et par la discussion, en maintenant les échanges intellectuels et artistiques entre les citoyens du monde, en refusant que des criminels mus par une violence aveugle et aliénante viennent faire irruption dans le débat d’idées et s’introduire par effraction parmi les acteurs de la politique internationale.

Le terrorisme ne pense pas, il ne faut pas essayer de le comprendre, il cherche seulement à remplacer la confiance et la réflexion commune par la défiance et par une abrutissante terreur.

Unis dans la réflexion, dans la discussion et dans les échanges artistiques, nous représenterons une force irrésistible capable de mettre en déroute la plus terrible violence."

La participation d’associations partenaires du Collectif Contre le Terrorisme attestait de cette volonté de résistance au terrorisme au sein de la société civile.

Quant à celle des journalistes Guillaume Durand et Kady Adoum-Douass qui présentaient le concert, leur brio et la sincérité de leur engagement ont été extraordinaires pour nous, si peu entendus des médias jusqu’alors.

Lorsque Guillaume Durand demanda à Barbara Hendricks, marraine du concert, pourquoi elle s’était engagée, elle répondit en substance : parce qu’il faut être présente, c’est tout

Tout était dit, pour elle comme pour tous les artistes talentueux qui se sont succédés sous les applaudissements d’un public captivé.

Huguette Chomski Magnis