MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 05. Activités > Hezbollah : Laurent Fabius nous répond

Hezbollah : Laurent Fabius nous répond

vendredi 22 mars 2013, par MPCT

Nous prenons acte de la réponse reçue du Ministre des Affaires étrangères à un courrier adressé le mois précédent par Huguette Chomski, Secrétaire générale du MPCT et une partenaire libanaise.


- Extraits du courrier adressé à Monsieur Fabius le 18 février 2013 :

... "aujourd’hui comme hier, il nous semble que, face au terrorisme, il faut s’en tenir à des critères objectifs pour qualifier ou non une organisation de terroriste.

Or le bilan du Hezbollah en la matière est éloquent... les autorités bulgares ont annoncé le 6 février, au terme d’une longue enquête que le Hezbollah a financé l’attentat qui a visé des touristes israéliens le 18 juillet 2012 à Bourgas, tuant 6 personnes, et que deux membres au moins du Hezbollah y ont participé. ... Comment la France et l’Union européenne pourraient-elles désavouer la Bulgarie, pays membre de l’Union Européenne ?

Comment une organisation non terroriste pourrait-elle commettre des actes terroristes ?

Comment les Libanais pourraient-ils se libérer du Hezbollah qui prend la population en otage, embrigade dès l’enfance, inculque la haine et défend les criminels, si la France et l’Union européenne devaient continuer à tolérer le terrorisme du Hezbollah ?"

- Extraits de la réponse de Monsieur Fabius, dans laquelle le Hezbollah n’est pas nommé du tout :

"La France a fermement condamné l’attentat anti-israélien de Bourgas le 18 juillet 2012, qui a fait six morts et de nombreux blessés en souhaitant que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet acte barbare et que les coupables soient traduits en justice.

Nous avons pris bonne note des conclusions préliminaires de l’enquête sur cet attentat, rendues publiques le 5 février, en réitérant notre solidarité avec la Bulgarie. Nous attendons de disposer de l’ensemble des éléments de l’enquête avant d’en tirer toutes les conséquences. Au niveau européen, ce sujet a fait l’objet d’un premier échange de vues entre les ministres es lors du Conseil des Affaires étrangères du 18 février dernier."

Il n’y a donc pas de réponse à notre demande d’inscription du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes, ni aucun élément nouveau par rapport aux différents points de presse du Quai d’Orsay.

Si on ne peut que saluer la conclusion de Monsieur Fabius :

"Soyez assuré que la lutte contre le terrorisme est une préoccupation majeure et une priorité pour la France. Nous condamnons tout acte de cette nature, où qu’il se produise, quel qu’en soient la justification ou l’auteur. Nous plaidons avec la plus grande fermeté pour qu’il n’y ait pas d’impunité. Notre concertation avec les partenaires européens sur ces sujets est permanente."

il reste à passer de la condamnation des actes à la condamnation des auteurs, y compris le Hezbollah !

Les derniers développements plaident en faveur de ce tournant :

-condamnation par un tribunal chypriote d’un membre du Hezbollah pour préparation d’un attentat anti-israélien, avec désignation de la nature criminelle du Hezbollah.

-appel du Président Obama ; " Tout pays épris de justice devrait nommer le Hezbollah pour ce qu’il est, une organisation terroriste."

-engagement de la France à faire cesser le bain de sang en Syrie, dans lequel le Hezbollah joue un rôle majeur aux côtés du régime de Bashar Al Assad.

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0